« Le règlement général sur la protection des données est un frein pour la compétitivité des entreprises européennes. »

Entre les coûts de la mise en conformité et les nouvelles obligations réglementaires, le RGPD apparaît comme un frein supplémentaire à la compétitivité des entreprises françaises face aux géants chinois et américains qui ne sont pas soumis aux mêmes contraintes. Pourtant le souci de la confidentialité doit être une dynamique constante qui nourrit les projets des entrepreneurs.

 4 raisons pour lesquelles le RGPD doit être un atout pour nos entreprises :

 

 1-      Le paradigme de la confiance

 

Avant d’être des professionnels, nous sommes tous des utilisateurs et des clients. Avant la mise en place du règlement, 55% des consommateurs déclarent avoir renoncé à un achat en ligne à cause de doutes sur l’utilisation de leurs données personnelles [1]. Nous ne pouvons nier la méfiance grandissante des consommateurs et la volonté d’avoir de nouvelles garanties de confidentialité. Dans ce contexte, les entreprises doivent évoluer vers une ère de la transparence et de la confiance. L’avènement de l’inbound marketing [2] en est la manifestation la plus évidente, désormais le client achète car il a confiance. L’affichage d’une démarche de protection des données personnelles et de conformité aux réglementations françaises et européennes est donc un atout commercial indéniable. D’une part, cet atout permet de se différencier de la concurrence. D’autre part, il peut justifier une politique de prix plus agressive. Le RGPD vient apporter un cadre et des règles dans cette nouvelle ère de la transparence qui a été portée par les consommateurs.

 

2-      La rentabilité de la sécurité

 

Rancongiciel, phishing, divulgation de données ou mise à l’arrêt d’un système d’information : les exemples d’actes malveillants ciblant les entreprises sont nombreux. S’il est impossible de garantir qu’une structure ne sera pas attaquée, il est en revanche possible de la protéger au mieux grâce à des procédures de gestion des données et de maîtrise du système d’information. Lors d’une mise en conformité avec le RGPD, ces différents aspects seront construits ou révisés afin de garantir une sécurité maximale. Un déficit de sécurité a de lourdes conséquences sur les finances et la réputation d’une entreprise. Il est toujours plus rentable d’anticiper en se protégeant que de réparer les dégâts ! Le cadre réglementaire européen étant de nature à sécuriser le consommateur, nous devons utiliser cette législation contraignante comme un avantage comparatif par rapport à nos concurrents.

 

3-      La productivité décuplée d’un système d’information optimisé

 

Un système d’information est un outil puissant – s’il est optimisé. La productivité d’une entreprise est intrinsèquement liée à ses procédures. A l’heure de la transition digitale, une grande partie de ces procédures sont liés au système d’information et à la gestion des données. La démarche de mise en conformité permet de faire l’inventaire des outils et process d’une entreprise afin d’optimiser les procédures de travail. Si la tâche est parfois lourde, les bénéfices le sont également. D’un point de vue technique et financier, les avantages sont immédiats. D’un point de vue humain, ramener du sens et de l’efficacité dans les habitudes de travail permet également d’insuffler un nouvel élan dans les équipes. La conduite du changement n’est jamais chose aisée, il est essentiel d’inclure les équipes dans ces changements afin d’obtenir à terme un environnement de travail sain et productif.

 

4-      Une position de leader mondial

 

La préoccupation pour la sécurité des données personnelles n’est pas un souci exclusivement européen. S’il est vrai que les législations dans ce domaine sont plus laxistes dans de nombreux pays, les européens font aujourd’hui figure de pionniers et ont l’opportunité de guider d’autres grands acteurs du digital. Le Japon, le Brésil ou encore la Californie adoptent des législations similaires pour répondre aux exigences des consommateurs. En étant à l’initiative de l’appropriation de la confidentialité, les entreprises européennes s’assurent une longueur d’avance. Encore faut-il s’emparer de cet avantage !

 

Beaucoup de fausses croyances circulent encore sur ce règlement. Il est important de s’informer et de s’entourer afin de ne pas s’embarrasser de fausses contraintes et perdre inutilement du temps et de l’argent. Ne soyons pas trop prompt à critiquer une législation que bien des consommateurs à travers le monde nous envient !

 

[1] KPMG International, « Crossing the line – Staying on the right side of consumer privacy », 2016

[2]Sstratégie marketing visant à faire venir le client à soi plutôt que d’aller le chercher avec les techniques de marketing traditionnelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *